Claire Wastiaux - recherche

"Je suis myope, j'entrevois dans la pénombre et c'est ce qui m'attire en photo...""...un monde fait de souvenirs matériels et de projections virtuelles."

J'aime raconter des histoires lorsque je travaille la photographie. Une succession cohérente et littérale d'images poursuivant une narration imaginaire, imprécise, imprévue et qui trace un moment inventé.

Ces images frôlent l’abstraction pour mieux laisser place à l’imagination, quand les impressions flottent sur les images afin de les laisser parler. L’abstraction m’est plus utile que la réalité brute qui saute au visage, je préfère me laisser guider par ce que je vois peu.

Je suis myope, j’entrevois dans la pénombre et c’est ce qui m’attire en photo, les flous, les grains, les bougés, le manque de matière visible qui donne du mystère à une image. La poésie des traces lumineuses, la délicatesse des moments furtifs et les immenses bonheurs des nuances superposées. A l'opposé des réalités augmentées je questionne les réalités éthérées

 

Tout est là, à tout les instants, pour qui sait voir...

Et puis j’ai toujours développé une recherche créative bidimensionnelle. Deux dimensions, puis très vite deux disciplines.

 

La photo, puis l’illustration.

Mon travail photographique explore l'abstraction et j’aborde l'illustration de manière réaliste en évoquant certains souvenirs de pays traversés, de personnages multiples rencontrés et reconstruits pour fabriquer des réalités imaginaires...

A partir de souvenirs réels je fabrique des scènes qui sont les marqueurs synthétiques du cours de ma vie. De ma vie réelle et de ma vie rêvée. Ces marqueurs rassemblent un monde fait de souvenirs matériels et de projections virtuelles.

                                                                Claire Wastiaux

 © 2023 by Claire Wastiaux.

  • Claire Wastiaux
  • @clairewastiaux